gerardmoncomble | Frère de yak
17550
single,single-portfolio_page,postid-17550,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Dossier 9782215138785_YAK_COUVFrère de yak

Roman. 2018

ILLUSTRATIONS: Boris Zaïon

ÉDITEUR : Fleurus

COLLECTION: Lire en grand

PUBLIC : Dès 9-10 ans

ISBN : 9 782215 138785

 

LE RÉSUMÉ

Le prince Qaan n’a que faire du trône impérial. Le pouvoir, les honneurs, il s’en moque. Seule lui importe l’amitié de Bâabur, un yak blanc. Son frère de lait, son compagnon d’enfance. Mais Qaan est l’héritier du royaume Mügüul. Ainsi l’a voulu l’empereur, son père. Ainsi l’exige la tradition. Le garçon doit s’y plier.

Pourtant, une nuit de printemps, tout va basculer.

L’EXTRAIT

 « Passent sept longues années paisibles. L’amitié de Bâabur suffit à Qaan. Sous l’œil affectueux de Neqida, il est devenu un garçon curieux, vif, élancé. Il brode, il peint comme c’est l’usage ; mais il est tout aussi habile à l’arc, à la lutte. Il sait monter à cheval, même s’il n’a pas eu encore l’honneur d’accompagner son père. Neqida a veillé à tout. Xûan lui a confié un enfant dont il faut faire un héritier. Une fois par lune, l’empereur visite son fils. D’ordinaire, l’entrevue dure peu car Xûan a fort à faire.

Aujourd’hui pourtant, il s’attarde. L’allure de Qaan lui plait. Il le dit à Neqida, qui pâlit. Elle sait ce qui va suivre : le garçon va lui être retiré. À dix ans, il est temps de nommer un précepteur, qui achèvera l’éducation du prince. Neqida proteste. Elle jure que l’enfant a encore besoin de l’affection des femmes, qu’il est trop faible encore pour subir la loi des hommes, qu’il…

– Paix, nourrice ! tonne Xûan. J’ordonne que mon fils dorme dès ce soir dans sa nouvelle chambre. »